Les copains d'alors

retrouver des copains
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 histoires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
rylax
Admin
avatar

Nombre de messages : 264
Age : 76
Localisation : Aubange - Belgique
Date d'inscription : 05/10/2005

MessageSujet: Re: histoires   Jeu 6 Oct à 18:10

Histoire réelle racontée par Dortard
salut! les anciens ici malou, marylou, ou marie-louise comme vous voulez.Une ancienne comme vous de la cité .période de 1950 à 1960. virée comme Jean-Pierre pour avoir un soir vers minuit fait une petite ballade au bois Madame.Ce fut pitoresque et presque une aventure ce soir là! La complice restée au pavillon, qui tirait la chasse du wc afin que les escaliers qui "craquaient" ne s'entendent pas par la monitrice"mamy"pendant qu'on descendait, pour filer en douce rejoindre les garçons du c6 pour notre petite escapade.La réussite fut totale.Hélas le retour moins glorieux.La suite de l'histoire au prochain épisode. Bisous a tous et que ce forum fasse longue vie ici.
enfin une demande pressante a la suite du feuilleton lol!

Ben.............. Le lendemain de cette aventure tumultueuse, ou peut-être bien quelques jours après , je ne sais plus, la copine de mon frère, a fait des confidences à son amie, lui demandant bien sur de ne répêter cela à personne, ho! secret que c'est dur à tenir! cette amie avait une soeur qui était aussi confidente , et, hop le secret passe dans d'autres mains, ou plutôt dans d'autres bouches.QUE fIT LA SOEUR??????? vous le saurez au prochain épisode .A bientôt
La soeur, qui était aide monitrice dans un pavillon de petit, se confia à sa "mamy".Vous devinez la suite..... La direction fut prévenue , et les antagonistes de cette aventure, furent convoqués auprès du directeur sauf un, dont le nom n'avait pas été révélé.Questions et menaces telle a été la tactique du directeur pour connaître l'identité du quatrième larron.Tous,sommes restés muet malgré la crainte que nous avions devant la colère du directeur.N'obtenant aucun résultat, il changeat sa méthode en nous interrogeant séparément.Jean-Pierre fut le premier à passer devant ses bourreaux, je fus la seconde ,et en déduisit ,puisqu'on me questionnait que Jean-Pierre n'avait pas parlé, je devais donc être à la hauteur du courage de mon frère.............. suite à la prochaine
Tremblante comme une feuille au vent, me voilà seule devant la terreur de la cité.En fait de courage,j'étais tellement terrorisée, qu'il me fut impossible de répondre aux questions posées, j'étais litéralement paralysée.Je ne sais combien de temps cela dura, mais cela me sembla une éternité.Des menaces fusaient, -Si tu ne parles pas, tu finiras en maison de correction, ou encore; -tu seras privée de sortie pendant des mois, ton argent de poche te sera confisqué, et j'en passe.Voyant qu'il ne tirerait rien de moi, il me libéra enfin.Ouf! soulagée j'avais tenu le coup.Il lui restait (au directeur) le dernier interrogatoire, celui de la copine de Jean-Pierre.Je me disais alors que comme nous elle tiendrait bon et ne dirait rien................
a bientôt!
Ce qui se passa pendant l'interrogatoire , je l'ignore, n'ayant jamais revu la copine de Jean-Pierre par la suite.Tout ce que je sais, c'est qu'elle a craqué et donné le nom du quatrième larron de cette aventure.La pauvre s'est retrouvée en maison de correction à Saint Servais.Jean-Pierre fut muté dans une institution à Auderghem ainsi que le quatrieme que j'avais choisi au départ de cette épopée juste pour ne pas tenir la chandelle.Le malheureux s'est vu ainsi par ma faute expulsé de la cité juste pour une ballade d'un soir.Pour ma part, je fus expédiée à Liege dans un home de bonne soeur.Le plus terrible de cette situation est que nous fûmes séparés mon frère et moi. A la cité nous n'étions pas dans le même pavillon, mais nous avions de nombreuses occasions de nous voir.et voilà toute l'histoire nos chemins se séparaient là, toutes les larmes de mon corps n'y ont rien fait.Nous allions vers un autre destin.

Ceci est un texte copié et collé du forum qui à fermé ses portes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rylax.forumactif.com/
rylax
Admin
avatar

Nombre de messages : 264
Age : 76
Localisation : Aubange - Belgique
Date d'inscription : 05/10/2005

MessageSujet: Re: histoires   Jeu 6 Oct à 18:28

2 ème histoire reprise du forum en question toujours racontée par Dortard

Cela se passe un dimanche, un jour de visite des parents ,donc soit le premier dimanche du mois, soit le troisième, ne me demandez pas lequel, j'ai oublié lol.14 heure, l'heure tant attendue et surtout l'espoir d'avoir de la visite, c'était pas gagné, les parents ne savaient pas venir à chaque fois,enfin les miens (ce sont les mêmes que pour rylax hein!).Ils venaient de Bruxelles et le train coutait cher pour eux ,mais enfin ils faisaient leur possible.Et ce dimanche, ho! heureuse , ils sont là, plutôt elle est là. Ma tante adorée était venue nous voir, nous l'appelions marraine, c'était plus tendre. Elle arrivait toujours avec une valise pleine de choses, des bonbons, des vêtements, des jouets etc. Ce jour là, je fut vraiment très gâtée, dans la valise il y avait une toute nouvelle et très jolie robe jaune, et une magnifique poupée toute neuve.J'étais ravie.Les deux heures que dura la visite,(et oui nous n'avions pas droit à plus) je n'arrêtais pas de triturer ma robe et d'admirer ma poupée.Les deux heures passèrent trop vite à mon goût comme à chaque fois d'ailleurs.J'embrassai ma marraine et retounai à mon pavillon, où une surprise de taille m'attendait.................... à demain

A peine rentrée au pavillon, La mamy examina le contenu de mes cadeaux.Les bonbons furent pris pour la collectivité, comme d'habitude , et ça je trouvais juste: on partageait avec ceux qui n'avaient pas de visite.Où cela se gata, c'est lorsqu'elle prît ma poupée me disant qu'elle était trop belle pour jouer avec ,et la déposa comme garniture au dessus de nos casiers.Elle en vînt ensuite à la jolie robe jaune, et là ce fût le drame.Ces paroles furent textuellement, - Elle est très jolie, mais malheureusement avec la couleur de tes cheveux (ils étaient noir à l'époque) elle ne t'ira pas du tout. Elle appela alors sa chouchoute, une certaine Christiane B. qui elle était d'un blond cendré et lui enfila ma robe.......................à demain!

Je ne sais si vous pouvez vous imaginer ce qui se passa dans mon esprit face à cette situation.Un sentiment d'injustice s'installa en moi ainsi qu'une montée d'adrénaline qui se transforma en colère.Je jetai un regard autour de moi,et la première chose que je vis fût un encrier posé sur la table, je m'en emparai, et jetai son contenu sur la belle robe jaune.La raclée reçue fût magistrale, mais le soulagement que cette christiane ne pourrait plus me "voler" ma robe, atténua la douleur que je ressentis. Le reste de la journée jusqu'au lendemain se passa dans ma chambre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rylax.forumactif.com/
rylax
Admin
avatar

Nombre de messages : 264
Age : 76
Localisation : Aubange - Belgique
Date d'inscription : 05/10/2005

MessageSujet: Re: histoires   Jeu 6 Oct à 18:31

3 ème histoire vécue par Dortard

Cette petite histoire, date du début de ma " carrière" à la cité.Je devais avoir 7 ou 8 ans, j'étais au pavillon B6 avec papa et maman Ringlet.La journée s'était passée sans histoire mémorable, et nous nous sommes couchées comme d'habitude, après avoir fait notre toilette.Le lendemain au réveil, qui était très matinal ,maman Ringlet eût la surprise de nous voir toutes, tomber comme des mouches au pied de notre lit, et continuer à dormir à même le sol malgré ses efforts pour nous réveiller.Il s'était produit un évènement durant la nuit qui avait faillit nous tuer d'une manière sournoise et insidieuse.L'oxyde de carbone dû a un mauvais fonctionnement de la chaudière avait envahi tout le pavillon jusqu'aux dortoirs.Maman Ringlet fît appel aux secours.On vît débarquer plusieurs personnes afin de nous examiner,il y en avait parmi nous qui étaient atteintes plus ou moins fort,En ce qui me concerne, je ne ressentais pas grand chose si ce n'est une forte envie de dormir.Les fenêtres furent ouvertes en grand, et on nous couvrît de couvertures.Le bon côté de l'histoire, c'est que ce jour là, nous ne sommes pas allées en classe. Voilà c'est tout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rylax.forumactif.com/
rylax
Admin
avatar

Nombre de messages : 264
Age : 76
Localisation : Aubange - Belgique
Date d'inscription : 05/10/2005

MessageSujet: Re: histoires   Jeu 6 Oct à 18:38

4 ème histoire de Dortard

En 1952, une équipe de cinéma, (je pense que cela devait être des russes) est venue filmer notre quotidien. La réputation du système d'éducation et le confort de nos pavillons avaient franchis les frontières, et nous étions un modèle de "perfection" que l'on faisait connaître à tous. Cela nous amena des "grandes visites" comme on les appelait à l'époque, et était l'occasion de revêtir nos plus beaux vêtements afin de recevoir dignement ces visiteurs si "importants" . Du tape à l'oeil en quelques sorte.Les consignes étaient strictes. Sourire, politesse, et montrer notre "bonheur" d'être là.J'en reviens a l'équipe de cinéma.Je ne sais si tous les pavillons ont été visités par cette équipe, mais le mien le fût. Bon je reviens demain pour la suite car j'ai de la visite

Nous étions toutes un peu "fofolles" à l'idée dêtre filmées.Les cinéastes firent des prises de vue d' un peu de tout durant la journée, les repas, les jeux , notre quotidien en quelques sortes.Lorsque vînt le moment d'immortaliser notre coucher, Mon lit fût désigné comme étant celui le mieux placé ,pour la réalisation de cette scène. Toute heureuse à l'idée d'être la vedette principale de l'histoire, je crois bien ne jamais m'être couchée avec autant d'enthousiasme.Hélas! encore une fois je dûs déchanter, notre mamy de l'époque disant que je n'étais pas assez photogénique, désigna sa fameuse chouchoute Christiane B pour prendre la place dans mon lit. Je passai le restant de la nuit, dans un lit qui n'était pas le mien, pleurant sur mes illusions perdues d'être un jour une grande vedette.J'avais 8 ans!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rylax.forumactif.com/
dortard
Admin
avatar

Nombre de messages : 76
Localisation : Omal entre Waremme et Hannut
Date d'inscription : 05/10/2005

MessageSujet: Re: histoires   Ven 14 Oct à 12:54

--------------------------------------------------------------------------------

Ben dis donc Chris , bien qu'étant à la même époque que toi à la cité,j'ai même jamais été au courant de tes péripéties.Comme quoi on en apprends tous les jours.Tu vois , moi ce qui me désolait à l'époque c'est que les sanctions étaient disproportionnées aux "méfaits" commis.Je me rappelle aussi un épisode, et je pense que Jean-Pierre doit s"en rappeler également. Nous allions à ce moment lui , à l'Université du travail et moi, au lycée de charleroi. C'était l'époque de la foire. Il se trouvait que l'arrêt du tram que nous devions prendre, était juste devant cette foire.La tentation d'y faire un tour était grande, d'autant qu'il me restait un peu d'argent de poche.Jean-Pierre, lui comme à son habitude était fauché (lol).Il me demanda si je pouvais lui passer des sous pour faire un tour sur les scooters, je lui fit remarquer que nous allions raté le tram et rentrer en retard, il insista disant .-Juste un tour, ça dure pas longtemps , allez petite soeur dis oui!
Je cédais sous la condition qu'il fasse ce tour avec moi, ce qu'il fit .La suite demain...............
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cite-de-l-enfance.conceptforum.net
dortard
Admin
avatar

Nombre de messages : 76
Localisation : Omal entre Waremme et Hannut
Date d'inscription : 05/10/2005

MessageSujet: Re: histoires   Ven 14 Oct à 12:55

--------------------------------------------------------------------------------

Pour en revenir à ma petite histoire,le tour sur les scooters fut très agréable, mais comme de bien entendu , le tram nous est passé sous le nez.Le suivant, nous ramena à la cité avec environ une heure de retard.Je ne connais pas la sanction qui a été prise à l'encontre de Jean-Pierre, mais en ce qui me concerne, celle-ci a probablement changé tout le cour de ma vie.Je vous signalais au début de l'histoire que j'allais au lycée de charleroi, en vue de faire des études dites supérieures. Et bien le lendemain de cette "erreur" commise, on me remit en 6ème primaire.L'humiliation que je ressentis à ce moment, personne ne s'en soucia, mais croyez moi elle fut très difficile à avaler.L'année terminée, on me mit a l'école ménagère où, franchement je n'ai pas appris grand chose. j'ai suivi ces cours pendant une année avant de me faire virer ......pour des motifs que vous connaissez déjà!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cite-de-l-enfance.conceptforum.net
dortard
Admin
avatar

Nombre de messages : 76
Localisation : Omal entre Waremme et Hannut
Date d'inscription : 05/10/2005

MessageSujet: Re: histoires   Ven 14 Oct à 12:56

--------------------------------------------------------------------------------

Pour en revenir à mes petites histoires de la cité, je ne sais si l'un d'entre vous a connu mademoiselle Delbande, mais le personnage vaut le détour.Elle était assez imposante, surtout au niveau de la poitrine, si vous voyez ce que je veux dire.et avait pris pour habitude de poser son assiette sur sa poitrine pour manger, c'était plus commode pour elle, et nous, cela nous faisait sourire.Comme manie, elle se mettait tous les jours du verni sur les ongles, qu'elle avait très long, d'un rouge vif.Ceci pour cerner un peu sa personnalité.N'ayant pas d'enfant à elle, elle ne savait pas nous donner l'amour que nous attendions d'une mamy, mais elle n'était pas méchante.Le seul grand Amour de sa vie, était......................vous le saurez au prochain épisode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cite-de-l-enfance.conceptforum.net
dortard
Admin
avatar

Nombre de messages : 76
Localisation : Omal entre Waremme et Hannut
Date d'inscription : 05/10/2005

MessageSujet: Re: histoires   Ven 14 Oct à 12:57

--------------------------------------------------------------------------------

Son chat...qu'elle avait appelé Bijou. Il faut avouer que pour mademoiselle Delbande, son chat était un vrai bijou, elle en prenait grand soin,le calinait en voilà en veux tu, bref, elle l'adorait.Or, un jour et jamais on ne sût, ni comment , ni pourquoi on retrouva Bijou mort.Ce fut un véritable drame, tout d'abord bien entendu pour notre mamy, mais aussi pour certaines filles du pavillon qui l'avait pris en affection.Je crois bien que ce jour là, nous étions toutes unies dans les larmes versées pour ce pauvre Bijou.Voyant le réel chagrin de mademoiselle, je pris une décision................... que vous connaîtrez demain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cite-de-l-enfance.conceptforum.net
dortard
Admin
avatar

Nombre de messages : 76
Localisation : Omal entre Waremme et Hannut
Date d'inscription : 05/10/2005

MessageSujet: Re: histoires   Ven 14 Oct à 12:57

--------------------------------------------------------------------------------

: Désolée pour le retard à ma petite histoire, un incident technique est venu perturber son évolution. Bon!, je disais donc, que j'avais pris une décision.Celle-ci, était en fait destinée à atténuer le chagrin de mademoiselle Delbande.Avec la complicité des copines de l'école, 8 jours environ après la disparition de Bijou, je revins au pavillon avec la copie conforme de Bijou, mais en miniature. C'était un adorable chaton noir et blanc tout comme Bijou.Je m'approchai de mademoiselle Delbande avec mon plus beau sourire pour lui offrir le chaton, connaissant son amour des chats, je n'eus aucun doute quant a l'accueil de ce nouvel arrivant.Cependant, voyant le regard de mademoiselle Delbande, mon sourire se figea.Son regard était glacial,et je compris en fait que je venais de faire une fameuse bêtise.Elle entra dans une colère indescriptible, me traitant de tous les noms, de cruelle enfant, sans coeur,sadique et j'en passe.Je n'ai jamais compris sa réaction et encore aujourd'hui, je ne comprends toujours pas.Mais ce n'est pas fini...............à demain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cite-de-l-enfance.conceptforum.net
dortard
Admin
avatar

Nombre de messages : 76
Localisation : Omal entre Waremme et Hannut
Date d'inscription : 05/10/2005

MessageSujet: Re: histoires   Ven 14 Oct à 12:58

avoir subit la colère et les reproches, la sanction fut immédiate.Je devais ramener le chaton d'où il venait. J'eus beau expliquer que je ne connaissais pas l'adresse de la copine qui me l'avait donné , elle fut intraitable je devais le ramener.Je pris le chaton dans mes bras et entama mon long périple afin de lui trouver quelqu'un qui en voudrait.L'idée de le proposer dans un autre pavillon ne me vint même pas, je quittai la cité et entreprit la descente de l'Avenue mascaux.Trop timide à l'époque, je n'osais aborder personne en rue pour leur demander d'adopter le chaton.Je marchai donc pendant longtemps, l'Avenue est longue, et de plus le soir commençait à tomber, je devais absolument me débarrasser de ce pauvre chaton et choisir un endroit où j'étais sure qu'il ne lui arrive rien de désagréable et le laisser à son triste sort.Finalement, j'arrivai près d'une région un peu boisée et m'y engagea, je ne voulais pas le laisser trop à proximité de la route pour ne pas qu'il se fasse écraser par les voitures.J'aperçu enfin une villa qui me parut être l'endroit idéal pour lui .Je le déposai donc là et parti sans me retourner.A partir de ce jour, plus jamais mademoiselle Delbande n'eut une parole de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cite-de-l-enfance.conceptforum.net
dortard
Admin
avatar

Nombre de messages : 76
Localisation : Omal entre Waremme et Hannut
Date d'inscription : 05/10/2005

MessageSujet: Re: histoires   Ven 14 Oct à 12:58

--------------------------------------------------------------------------------

Je me souviens d'une époque ou j'étais assis au coin d'une table ronde dans l'avenue Eugène Mascaux !! Quand tout à coup je rencontre un petit chat, il était mignon et si petit , il avait l'air abandonné par je ne sais qui ? . Aussi je pris la décision de l'adopter et de lui donner comme pseudo celui de Delbande

ici c'est la réaction de rylax


Dernière édition par le Lun 31 Oct à 20:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cite-de-l-enfance.conceptforum.net
dortard
Admin
avatar

Nombre de messages : 76
Localisation : Omal entre Waremme et Hannut
Date d'inscription : 05/10/2005

MessageSujet: Re: histoires   Ven 14 Oct à 12:59

Ouf! Quel soulagement pour moi après toutes ces années de savoir enfin ce qu'est devenu ce chaton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cite-de-l-enfance.conceptforum.net
dortard
Admin
avatar

Nombre de messages : 76
Localisation : Omal entre Waremme et Hannut
Date d'inscription : 05/10/2005

MessageSujet: Re: histoires   Ven 14 Oct à 13:00

--------------------------------------------------------------------------------

bon ok je me lance, mais vous l'aurez voulu, et de plus elle est pas terrible.
Cela ce passe au moment de la Saint-Nicolas.La visite du Directeur et de son épouse était attendue dans notre pavillon, Madame Thomas était notre mamy "remplaçante"et décida pour les accueillir dignement de leur présenter un petit spectacle.Elle fît appel à tous les talents présents parmi les filles.Certaines se proposèrentt pour chanter, d'autres pour danser.Personnellement, n'étant pas trop mauvaise en gymnastique, je proposai dès lors d'excécuter quelques cabrioles, poirier, roue etc.A la répétition, tout ce déroula parfaitement, et mamy Thomas fût enchantée de nos prestations.
L'éffervescence régnait dans le pavillon et plus l'heure de la visite approchait, plus le stress s'installait.Enfin ils arriva, et le spectacle débuta.................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cite-de-l-enfance.conceptforum.net
dortard
Admin
avatar

Nombre de messages : 76
Localisation : Omal entre Waremme et Hannut
Date d'inscription : 05/10/2005

MessageSujet: Re: histoires   Ven 14 Oct à 13:01

Le directeur et son épouse, s'installèrent à gauche de la porte de la salle de jeux, nous avions écarté les tables afin de laisser un espace suffisant pour le spectable.Celui-ci débuta par les chanteuses, ensuite vinrent les danseuses,et pour terminer la fête, les "acrobates".Ce fût mon tour.
J'excécutai sans problème la première partie des figures simples tels, le poirier , la roue.J'avais décidé d'en mettre plein la vue, j'avais prévu pour clore l'évènement un passage assez difficile, qui consistait à ce placer à genoux, le dos cambré au maximum , se laisser aller vers l'avant afin de rouler sur le ventre,de pousser sur les mains, et revenir sur les pieds pour terminer en pont. C'est au moment où je roulai sur le ventre que la "faille" se passa,une énorme flatulence quitta mon organisme avec un bruit intempestif, qui déclencha les rires de toute l'assistance.La honte m'envahi,et je m'échappai sans avoir pu terminer mon numéro, pour me cacher dans les toilettes. Voila toute l'histoire, vous l'avez voulu!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cite-de-l-enfance.conceptforum.net
dortard
Admin
avatar

Nombre de messages : 76
Localisation : Omal entre Waremme et Hannut
Date d'inscription : 05/10/2005

MessageSujet: Re: histoires   Ven 14 Oct à 13:04

Cette petite histoire, débute un dimanche de "visite". J'attendais avec impatience, comme à chaque fois la venue de ma marraine ou de mon père.2h, ils n'allaient pas tarder pensais-je à cet instant.2h30, toujours rien! je ne m'inquiètais pas outre mesure, ils avaient peut-être raté le train cela était déjà arrivé.3h, un sentiment de déception et de tistesse commença à m'envahir tout doucement.4h,les visites sont terminées, donc rien pour moi aujourd'hui. Je commençai alors à pleurer en silence et me sentis "bizarre".
Je restais prostrée sur ma chaise ne disant mot à quiconque.Le moment du repas arriva, et là encore je refusai de manger.Mamy s'inquièta un peu, et m'envoya dans mon lit.Je me faufilai dans les draps et m'endormît quasi aussitôt.Je fût réveillée brutalement par la lumière qui jaillît soudain dans le dortoir, et me retrouvai avec mamy et un monsieur avec une grosse malette noire devant moi.Lorsqu'il sortît de celle-ci, son stéthoscope ( je connaissais pas le nom de ce truc à l'époque), je compris qu'il s'agissait d'un docteur. A demain!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cite-de-l-enfance.conceptforum.net
dortard
Admin
avatar

Nombre de messages : 76
Localisation : Omal entre Waremme et Hannut
Date d'inscription : 05/10/2005

MessageSujet: Re: histoires   Ven 14 Oct à 13:04

un peu dans les vapes,et ne réagissait plus à grand chose.Le médecin diagnostiqua une méningite et fît venir une ambulance.Je fût transportée en urgence à l'hopital où je restai 3 semaines.Je ne me souviens pas avoir recu autant de piqûres que durant ce séjour.La dernière semaine de mon hospitalisation, je pus enfin me lever et circuler dans la chambre , j'en profitai pour faire connaissance avec les autres enfants, c'est ainsi que je remarquai un poupon d'environ 18 mois dans un lit cage, il ne souriait jamais,et cela m'intrigua.Durant plusieurs jours je jouai avec lui et essayai de le faire rire en vain.Excédée, je finis par le pousser assez violemment il tomba dans son lit et se cogna la tête contre les bareaux, et ho! stupeur! Cela déclencha un fou rire de la part du bébé.Rentrée à la cité, je reçus quelques temps plus tard, la visite de la maman de ce bambin, qui m'offrit mon tout premier sac à main de "grande dame".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cite-de-l-enfance.conceptforum.net
dortard
Admin
avatar

Nombre de messages : 76
Localisation : Omal entre Waremme et Hannut
Date d'inscription : 05/10/2005

MessageSujet: Re: histoires   Ven 14 Oct à 13:05

Celle-ci n'est pas vraiment en mon honneur non plus , mais comme vous insistez je vais vous la conter.Elle se passe en pleine nuit. J'avais comme souvent été privée de souper, mais cette nuit là, je ne sais pourquoi, mon estomac fît des siennes et me rappela que je ne l'avais pas nourri, Il me tiraillait de plus en plus et je ne parvenais pas à m'endormir. Je savais que je devais me lever tôt pour l'école et ,si je ne parvenais pas à trouver le sommeil la journée serait pénible.Je me décidai donc à faire une infraction que l'on peut nommer d'honteuse.Doucement et sans faire de bruit afin de n'éveiller personne, je descendis les escaliers et fît une visite impromptue dans le frigo. La seule chose que je pouvais "prendre" sans que cela ne se voit trop était des tranches de salami. Quelle aubaine! j'adore le salami. J'en pris ma foi quelques unes et me régalai. Je pus enfin trouver le sommeil mon estomac était content.La surprise m'attendait le lendemain au goûter......................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cite-de-l-enfance.conceptforum.net
dortard
Admin
avatar

Nombre de messages : 76
Localisation : Omal entre Waremme et Hannut
Date d'inscription : 05/10/2005

MessageSujet: Re: histoires   Ven 14 Oct à 13:05

Le lendemain, je me levai et, après avoir déjeuné, me préparai pour me rendre à l'école comme tous les matins, .La journée se passa normalement, mais ma conscience ne me laissa pas tranquille, je ne cessais de penser à ce "vol" que j'avais commis, et ne fus pas vraiment concentrée sur les cours.Enfin rentrée à la cité, le goûter nous attendait , je m'instalai à ma place et m'aperçu bien vite que nous avions du salami sur le pain.Vous me croirez ou non, mais il me fût impossible d'avaler une bouchée, le salami ne "passait" pas et, depuis ce jour je ne puis toujours plus en manger .Personne ne sût jamais qui avait "volé" cette nuit là.Voilà c'est fini, et je déteste le salami!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cite-de-l-enfance.conceptforum.net
christ
rang 2
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 72
Localisation : Bioul Belgique
Date d'inscription : 03/11/2005

MessageSujet: Re: histoires   Ven 11 Nov à 23:44

Vous savez mes amis que j'ai été facteur quelques temps j'avais droit d'aller dans les pavillons des filles porter le courrier, il s'avait pas ce qu'il faisait le directeur...
mais moi ça me plaisait énormement, hi hi hi
J'aurais dû en profiter de ma promontion... dommage?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://papycraft.skynetblogs.be
christ
rang 2
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 72
Localisation : Bioul Belgique
Date d'inscription : 03/11/2005

MessageSujet: Re: histoires   Dim 12 Mar à 15:23

cette histoire est réel: Je suis le seul à passer !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://papycraft.skynetblogs.be
dortard
Admin
avatar

Nombre de messages : 76
Localisation : Omal entre Waremme et Hannut
Date d'inscription : 05/10/2005

MessageSujet: Re: histoires   Lun 20 Mar à 17:15

MËME PAS VRAI JE PASSE AUSSI rendeer affraid lol! elephant flower Basketball
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cite-de-l-enfance.conceptforum.net
rylax
Admin
avatar

Nombre de messages : 264
Age : 76
Localisation : Aubange - Belgique
Date d'inscription : 05/10/2005

MessageSujet: Re: histoires   Mar 21 Mar à 0:39

Idem pour moi lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rylax.forumactif.com/
liliane



Nombre de messages : 8
Age : 78
Localisation : wavre
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: histoires   Lun 19 Fév à 21:20

sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
liliane



Nombre de messages : 8
Age : 78
Localisation : wavre
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: histoires   Jeu 22 Fév à 23:11

bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
liliane



Nombre de messages : 8
Age : 78
Localisation : wavre
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: histoires   Jeu 22 Fév à 23:31

bonjour les anciens je ne suis pas douée du tout pour vous envoyer mes messages je vous racomptes des histoires je tape ou il ne faut pas et vlans tput fou le camps je disais qu en 52/53 nous chantions et nous dansions ds la salle de gym les chants wallon il y a une annee ou la directrice avait inventé de faire une soirée dansante ds cette fameuse salle de gym nous n ausions pas danser alors elle dit celui qui ne danse pas doit payer 5f alors nous nous somme mis a danser mais nous connaissions bien notre cher directrce elle voulais simplement savoir qui etait notre petit copains je me soviens j ai danse avec freddy mais ce n etais pas lui que je préferais a ce moment là a bientot pour d autre histoires vecue a la cité des bonnes et desmauvaises
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: histoires   

Revenir en haut Aller en bas
 
histoires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Histoires d'un scaphandrier
» Histoires, archéologie et anthropologie.
» histoires pas droles!!!!!
» Histoires Percheronnes.
» Mamy tricote des histoires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les copains d'alors :: Histoires vécues-
Sauter vers: